De nouvelles grilles de lectures peuvent aider les gestionnaires de parcs « à favoriser l’immersion du visiteur au cœur d’une expérience extraordinaire [1]»

Pourquoi allons-nous dans des parcs d’attractions ?

Quelle différence entre la Foire du Trône et un DisneyLand ? L’univers et la cohérence.

L’univers d’un parc peut attirer les foules

Souvenez-vous de vos escapades à DisneyLand Paris : cette entrée par le château de Cendrillon, la possibilité de rencontrer Mickey ou Minnie, des spectacles du Roi Lion et des attractions comme Indiana Jones… C’était fou non ? Vous êtes venus pour cela et vous avez été servis ! L’univers peut, à lui, seul faire rêver. Il n’y a qu’à voir les attentes suscités par la construction du nouveau parc d’attraction dédié à Star Wars.

La cohérence peut enfermer les foules

Une fois arrivé dans le parc, pourquoi allez-vous y rester tout une journée? Parce que tout est fait pour vous surprendre, vous émerveiller et vous rappelez que vous êtes bien dans le thème. Parce que tout est cohérent. Une attraction Pirate des Caraïbes, elle doit forcément se passer dans l’eau !

Les décors, l’offre de restauration, ou encore les comédiens doivent se conformer à la cohérence du thème. Ils participent à la création atmosphère que vous êtes venus rechercher. Ils vous immergent dans une réalité alternative. L’immersion est, dès lors, une caractéristiques à prendre en compte.

L’immersion, une grille de lecture pour les gestionnaires de parc

Pour parvenir à un tel résultat, les gestionnaires pourraient utiliser une grille de lecture assez simple : quels sont les éléments qui plongent le visiteur dans mon univers ? quels sont ceux qui sont trop intenses? Quels sont ceux qui ne permettent pas à mon visiteur de rentrer dans mon univers, etc.

Cela fait notamment référence aux travaux de chercheurs sur l’immersion, l’émersion, la submersion et le rejet (Anteblian, Graillot, Mencarelli, 2014)

L’immersion

Elle renvoit à l’idée d’un “plongeon dans un temps et un lieu particulier » et donc dans un imaginaire souhaité. En gros si tu te sens en immersion dans un parc, c’est qu’il a réussi à atteindre son but !

L’émersion

Elle renvoit à un phénomène inverse : il s’agit de sortir de l’imaginaire pour retrouver la réalité. Elle peut être volontaire pour retrouver ses esprits à l’issue d’une expérience intense ou involontaire lorsque par exemple un décor mal réalisé ou abîmé nous rappelle qu’il ne s’agit pas d’une réalité. Si c’est volontaire et que cela te permet de souffler, c’est buen, sinon, c’est pas buen.

La submersion

Elle renvoit à être submergé par ses émotions comme la peur grandissante de faire une attraction à sensation forte au fur et à mesure que la file diminue par exemple. Les parcs cherchent à limiter ces ressentis extrêmes car étant jugés trop intenses pour les visiteurs. #TooMuchForMe

Le rejet 

Il renvoit à la négation de l’expérience : la magie ne fonctionne plus et on ne souhaite plus prendre part à cette expérience. Pas de suspense ici : le rejet, c’est ce que l’on veut éviter à tout prix. #JEREVIENDRAIPLUSJAMAIS

Le gestionnaire doit prendre en compte ces ressentis des visiteurs pour améliorer son expériences

Un gestionnaire de parc doit faire très attention à ces états pour proposer ce fameux « voyage extraordinaire ». Si certaines transitions entre immersion et émersion peuvent être souhaitées (pour permettre au visiteur de souffler un peu après une attraction à sensation forte par exemple), de nombreux éléments peuvent provoquer une rupture dans l’immersion et cela peut s’avérer problématique : fil d’attente interminables, décors qui sonnent faux, boutiques envahissantes, attractions peu variées, etc.

Concrètement, comment cela peut-il se matérialiser dans les parcs ? Prenons l’exemple de la file d’attente dans deux attractions connues du parc Astérix.

Intégrer la file d’attente dans l’expérience d’une attraction

Au parc Astérix, deux attractions remportent un franc succès : le Tonnerre de Zeus et OzIris. En revanche, l’âge ne joue malheureusement pas dans la faveur du Tonnerre de Zeus sur la gestion de la file d’attente.

La queue du Tonnerre de Zeus : Oh My God !

Accueillis à l’entrée de l’attraction par une gigantesque statue du dieu grec, la file devient vite interminable : vous piétinez pendant une heure et demie, au travers d’une semi-végétation morne et le vrombissement de la structure en bois qui soutient l’attraction. On n’aime pas trop et surtout on est malheureusement loin de l’univers de la Grèce antique ! On passe assez rapidement de l’immersion avec la statue de Zeus à l’émersion dans la file d’attente. Certaine personnes peuvent même aller jusqu’à du rejet : la structure en bois de l’attraction visible pendant toute la file peut donner des sueurs froides aux âmes sensibles.

Oziris, c’est un peu différent !

OzIris est un peu différente : 45 minutes avant d’atteindre l’attraction, nous entrons dans le temple d’Iris, constitué de décors très sympas, un ton décalé, des dessins drôles cachés un peu partout sur les murs, et une tentative de narration pour nous amener jusqu’à l’attraction. Il ne s’agit pas que de l’aspect visuel, un soin a été mis en avant pour vous préparer à vivre l’expérience OzIris. On entend ainsi le perfide mage Iris comploter au loin. On nous plonge dans l’univers de l’Egypte ancienne, sauce Astérix, on y prend plaisir et l’attente passe beaucoup plus vite ! En fait, la file d’attente fait partie de l’expérience et cela fait toute la différence : on passe ainsi de l’immersion à une courte émersion pour revenir dans une sensation d’immersion qui dure plus longtemps. On préfère !

Les auteurs de l’article Comment gérer des expériences extraordinaires ? Analyse et recommandations à partir d’une immersion dans les parcs à thème évoquent de multiples recommandations pour améliorer l’expérience des visiteurs d’un parc : la production d’expériences variées, qui alternent notamment entre stimulation et relaxation ou encore la création de parcours multiples pour facilement sortir d’une zone d’inconfort et retrouver des émotions positives. Vous en pensez quoi vous ?

UXmmersive c’est le 1er tour du monde des expériences immersives ! N’hésitez pas à nous suivre sur uxmmersive.com


[1] Blandine Anteblian, Laurence Graillot, Rémi Mencarelli (2014) « Comment gérer des expériences extraordinaires? Analyse et recommandations à partir d’une immersion dans les parcs à thème » , HAL

Laisser un commentaire