Comment vous faire plonger dans les océans, au plus proche des animaux marins à Time Square, sans les sortir de leur habitat naturel ? Réponse : par une expérience immersive of course ! Le National Geographic réussit, avec Ocean Odissey, à vous faire voyager autrement que par ses belles photos, et cela fonctionne !

L’expérience :

Arrivés dans le bâtiment, nous descendons : la lumière devient plus sombre, avec une teinte bleutée… En bas, trône le logo du National Geographic. Une belle manière de rentrer dans l’expérience.

On patiente ensuite un peu, notre séance est à 14h30. Les départs sont minutés. A 14h30 nous rentrons dans une salle, avec une dizaine d’autres participants, les portes se referment. Un mini film introduit le but de l’expérience, et hop c’est parti !

La première partie de l’expérience est une visite guidée Au travers de multiples installations.

Ces dernières mettent en lumières différentes parties des océans. C’est un véritable voyage au cœur de l’Océan Pacifique. Le tout accompagné d’un.e guide qui nous fournit quelques explications complémentaires et lance les animations.

Les installations sont variées, souvent interactives, parfois sensorielles.

Elles expriment, à leur manière, la beauté des océans. On peut ainsi déambuler dans un labyrinthe de Kelp ( une forêt d’algues au large de la Californie), jouer avec des lions de mer ou encore assister à un combat entre deux calamars de Humboldt orchestré de manière magistrale sur deux écrans opposés. Le final de cette première partie est sublime : on frôle une baleine à bosse dans une expérience en 3D.

La deuxième partie de l’expérience est libre, plus proche d’un musée !

On peut y découvrir des témoignages sur l’importance de la préservation des océans, de la sensibilisation sur les effets du plastique, le tout dans un esprit toujours pédagogique ! Par exemple, vous faîtes face à un océan pollué. Pour le nettoyer, vous devez répondre à des questions sur les actions possibles pour le dépolluer, en tant qu’individu dans votre vie quotidienne, ou si vous étiez une association ou une mairie. Plutôt pas mal pour avoir des éléments concrets de solutions ! A la fin, vous découvrez l’état de votre océan. Informatif et efficace.

Ce que l’on a aimé

Une expérience onirique

C’est beau et c’est prenant ! On est assez bluffé par l’onirisme des installations. Les histoires ne sont ni vraiment suggérées, ni presque jamais exprimées directement. On a donc vraiment l’impression d’un voyage que l’on peut interpréter à notre manière. C’est agréable compte tenu du propos ! Mention spéciale au lyrisme de l’expérience sonore composée par David Khane (qui a travaillé avec les Beatles quand même !) : on se retrouve au fond d’un océan la nuit (et dans une pièce sombre) à écouter les échos des baleines et dauphins, c’est magnifique.

La maîtrise des dispositifs scénographiques et technologiques

A New York, cela devient une constance. Immersion ne rime pas vraiment avec réalité virtuelle. Au contraire on mise sur la mise en place d’espaces physiques pour faire vivre des expériences collectives, et grandeur nature. Les technologies servent bien le propos, et on ne s’ennuie jamais. Les interactions proposées sont simples mais toutes amusantes, grands et petits semblaient ravis.

De l’impact à succès

Et si on retrouvait cette expérience à Paris, Hong-Kong ou encore Mexico ?! Le contenu est créé, le business model semble fonctionner et le succès est au rendez-vous (autour de 10000 visiteurs depuis son lancement). Il est donc fortement probable que de nouveaux lieux soit ouverts dans le monde pour proposer l’expérience. Par ailleurs, de nouvelles expériences devraient venir compléter le portefeuille ! C’est top.

Ce que l’on a moins aimé

C’est timé !

C’est beau… ah mais faut déjà y aller ! On aurait parfois souhaité rester quelques minutes de plus dans les installations. Notre guide nous donne le tempo et pour assurer un roulement suffisant dans l’espace, notre temps est assez limité dans chaque installation.

Du plastique dans la boutique

Vous vivez une expérience au plus proche de la nature, avec une véritable sensibilisation au plastique pour finir par une boutique avec… du plastique ! Mais c’est aussi un MEA Culpa du National Geographic puisque l’objectif affiché est d’atteindre le zéro plastic dans cette boutique d’ici 2020.

Ce que l’on en retire

Le divertissement au service d’une cause c’est très efficace ! On entend plus facilement des messages lorsque l’on s’émerveille et que l’on vit un bon moment.

“Si vous tombez amoureux des océans, vous allez tout faire pour les préserver”

Adonis Madera – Senior Project Manager @Encouter : Ocean Odyssey

C’est aussi un bon moyen pour le National Geographic de renouveler sa marque et de toucher un public plus jeune, peut-être moins enclin à acheter ses revues, et axé sur le partage ! Vous pouvez filmer et prendre des photos pendant l’expérience, habile Bill !

Enfin, les grosses installations immersives doivent assurer un taux de remplissage important pour être rentable ! En conséquence, chaque tour est millimétré et souvent court. C’est le défaut. Et en même temps, on veut que cette expérience soit connu au plus grand nombre ! Le paradoxe du succès.

Plus d’infos sur Encounter : Ocean Odyssey

Adresse : 226 W 44th Street between 7th Avenue and 8th Avenue, Times Square New York, NY 10036

Tarif : $39.50 pour un adulte, $32,50 pour un enfant (3 – 12 ans) et 36,50 pour les seniors et les vétérans, package famille $100 pour 2 adultes et 2 enfants.

Site Internet : https://natgeoencounter.com/

Laisser un commentaire