Les cafés à thèmes pullulent. Du bar à corn-flakes au bar Breaking Bad qui vous transforme en apprenti chimiste en passant par le fameux bar à chat. Si nous y sommes désormais habitués, Mocking Tales est l’un de ceux qui réussissent à nous surprendre !

L’expérience

Pas de doute, nous sommes bien arrivés. Nous avons suivi un son. Une étrange musique digne de la bande originale d’Harry Potter nous a guidé jusqu’à une énorme porte de fer forgée, gravée d’une inscription magique : Mocking Tales.

La porte d'entrée du Mocking Tales
La porte d’entrée est impressionnante !

Nous entrons ensuite dans ce café, pour y découvrir une ambiance médiévale digne de Poudlard. Nous y avons dégusté cocktails magiques, entendus des incantations, tout en se déguisant en sorcier dans une ambiance feutrée, fantastique et pleine de mystères.

Mocking Tales fait honneur à l’univers fantastique, à base de sorciers, magie et dragons.

Ce qu’on aime :

La décoration et l’ambiance

Le café n’a pas à rougir des décors d’Harry Potter ! Coté scénographie les ingrédients sont réunis : fausses bougies sur des chandeliers en bois qui créent une ambiance feutrée, pierres brutes au mur, nombreuses statues de dragons, fenêtres cathédrales, table en bois sombres. Une belle référence à l’imaginaire autour du monde des sorciers.

La salle du Mocking Tales
La salle du Mocking Tales ! Nous vous conseillons d’y aller la nuit, l’ambiance y prend alors tout son sens.

Le fond musical, le comportement des serveurs.ses et des clients, la grandeur de l’espace viennent compléter ces immersions sensorielles et fictionnelles. Nous entrons de suite dans l’univers avec un effet Wahou !

Pouvoir se déguiser :

Dans le café, nous voyons des vêtements suspendus. Nous demandons si ce sont des costumes que nous pouvons essayer. Réponse : bien sûr ! Une bonne idée qui permet de passer le temps de l’attente de la commande, et surtout on peut se plonger un peu plus dans le thème.

La qualité des costumes est limitée, mais l’intention est là et cela fonctionne.

Concrètement, nous voyons qu’il y a deux façons principales de le vivre : se prendre en photo dans des costumes ridicules et s’amuser (ça c’est nous), se prendre en photo dans des tenues et des poses très travaillées pour avoir un beau compte instagram,

C’est en tout cas un outil de communication efficace puisque nous partagerons ensuite ces beaux portraits sur les réseaux sociaux !

Des animations réussies : entre magie et jeu d’acteur

Nous nous installons, et commandons la star du lieu : l’« Inferno Mountain », un dessert immense à base de glaces et de chocolat

Inferno Moutain, le dessert phare du Mocking Tales
Oui, nous avons choisi un agrandissement à la hauteur de la taille de ce dessert !

Les desserts avec une coque en chocolat sur lequel un alcool flambé se déverse pour dévoiler l’intérieur du dessert, c’est spectaculaire et cela fonctionne toujours

Mais ici, nous avons droit en plus à une incantation pour ouvrir les portes dans l’enfer ! La serveuse, vêtue d’une cape nous raconte que c’est l’antre des enfers (coulis rouge de framboise), que les feux s’éveillent (l’alcool flambe) et ouvrent les portes (l’alcool flambé coule sur le chocolat, le fait fondre et dévoile le dessert).  On adore ! Finalement peu de cafés à thème impliquent les serveur.ses dans leur univers.

L’animation du dessert Inferno Mountain

Nous commandons aussi le cocktail fumant « dragon’s blood ». Il vient normalement servi entre les pattes d’un dragon ! Fumant, crépitant dans une grande fiole, nous pouvons ensuite nous servir dans des petits verres. Pas d’histoire cette fois-ci, mais le cocktail fait vraiment potion magique, par sa fumée, sa couleur et ses fines bulles. Même le gout donne l’impression d’une fiole magique.

Dragon’s Blood

Ce qu’on aime moins :

L’avant avant-expérience :

Le site est inexistant, et la page facebook ne fait pas du tout ressortir la magie du lieu ! En voyant une de leur vidéo publiée, nous avions même pensé renoncer à y aller. Le café passe juste pour un café un peu cher avec quelques décorations. C’est dommage parce que cela ne rend pas du tout hommage au travail des équipes du Mocking Tales.

Le goût !

Mocking tales est typiquement un café où l’on vient davantage pour l’expérience que pour le produit. Le quartier est assez chic, les plats, cafés et cocktails ne sont pas plus chers qu’ailleurs dans les environs – ce qui est plutôt rare pour un lieu à thème. Cependant, le cocktail était vraiment sucré, et le dessert assez bon, mais ne mérite pas spécialement le détour. En revanche, les portions sont largement suffisantes pour deux !

Ce qu’on aurait aimé y trouver

Soyons clair. Mocking Tales est très réussi. Des changements s’opèrent régulièrement pour améliorer le caractère immersif du lieu.

Mais, il n’est pas exempt de défaut. Voici une petite liste de ce qui aurait pu être fait pour améliorer l’expérience.

La carte du menu est plastifiée comme dans n’importe qu’elle restaurant là ou on attendrait un simili grimoire.

En s’installant à la table, nous nous disons qu’il y a probablement quelques animations magiques par-ci par là, sur les murs ou ailleurs. Ce n’est pas le cas. Un petit jeu, quelques apparitions sur les murs ponctuelles, seraient les bievenues.

Un accueil humain plus contextualisé une fois la porte franchie avec une phrase simple : “Bonjour Sorcier en devenir !” Quitte à attribuer d’autres formulations si la personne revient… voire même des cartes à collectionner. D’autant plus qu’en réalité une seule serveuse avait la cape.

La question qui nous travaille

Les personnes reviennent-elle souvent dans ce café ? Le lieu est vraiment sympa, mais comme ce qu’on y mange n’est pas incroyable, une fois qu’on est venu se prendre en photo, les clients ont-ils envie de revenir ?

La journée, la magie prend-t-elle ? En effet, la nuit l’éclairage et le style du lieu concourent à la création d’une ambiance très particulière qui ne se retrouve peut-être pas en journée.

Vous aimez nos articles ? N’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter mensuelle, en cliquant ici ! (promis, pas de spams)

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire