Qu’est ce que Smoke rings ?

Nous voilà au Théâtre Michel, un dimanche soir. Après avoir déposé nos affaires aux vestiaires, nous sommes invités, par petit groupe quatre à cinq personnes, à franchir une porte rouge. Derrière, nous arrivons dans une salle de théâtre vide, mais chaleureuse. De loin, on peut entendre des gens discuter, avec un fond musical. Mais pour le moment, nous nous sommes accueillis par un photographe qui nous lance : « vous êtes venus pour quoi ? Pour le mariage ? Ou pour l’enterrement ? »  Sans comprendre réellement ce qui nous arrive, nous acquiesçons timidement.

Une photo plus tard, nous traversons la salle pour monter sur scène. Une fille donne à chacun une rose, rouge ou blanche. Au moment venu, cette rose nous permettra de savoir où aller.

Smoke rings

Et puis nous franchissons une autre porte pour arriver dans le bar du théâtre.

C’est de là qu’émane cette ambiance festive. La salle est bruyante mais il y a déjà quelques personnes ! Un homme aborde Yann : « Salut, t’es le frère de Camille non ?! » – Yann se présente comme son cousin – réponse « ah bah génial, bienvenue » suivie d’une bise. Puis il s’en va et accueille d’autres participants, de manière aussi naturelle.

Nous nous asseyons, dans des chaises posées en cercle. Un homme avec un camescope, complétement excentrique, nous raconte dans une histoire interminable comment il a perdu sa vraie caméra et pourquoi il n’a que ce vieux camescope… Après, tout dans un mariage y a toujours quelqu’un avec un camescope pourri, c’est top !

La cérémonie du mariage commence :

Une fois que tous les invités sont arrivés, le marié commence son discours. Le bruit s’efface pour lui faire une place. La mariée aussi fait le sien. Les mariés s’embrassent, et c’est l’heure de la photo de famille ! On se serre tous ! Et hop, c’est parti ! On assiste même au traditionnel lancer de bouquet.

Il est l’heure de se séparer en deux groupes, selon la couleur de sa rose, et de suivre deux chemins différents dans l’ensemble du théâtre. Pendant plus d’une heure, nous assistons à de courtes scènes de vies de couples ou d’histoires d’un soir. De scènes en scènes, les acteurs nous emmènent dans plus endroits du théâtre (sur la scène, dans les coulisses, dans les loges…). Nous voyons l’amour, ses débuts, ses fins, sa violence, sa tendresse, les rapports de séduction ou de domination, les moments de fragilité et de vulnérabilité.

Les scènes s’enchaînent assez vite, mais nous ne sommes jamais perdus. Elles mélangent les genres, parfois dramatiques, parfois satiriques et souvent comiques. Elles alternent les formes aussi : théâtre, théâtre déambulatoire, concert, et même un peu de karaoké !

Smoke rings

Ce que nous avons aimé dans Smoke rings :

L’entrée dans l’expérience :

Le comédien-photographe puis dans le bar magnifique du théâtre nous plongent directement dans l’ambiance de la pièce ! Les comédiens font du bruit, nous interpellent pour créer rapidement une ambiance collective et nous préparer au spectacle. Les premières minutes, nous sommes un peu déroutés et c’est tant mieux ! Et pour une fois, et c’est encore assez rare, la fin de l’expérience est elle aussi très réussie avec un moment chanté par les comédiens. Smoke rings est fini, spectateurs et comédiens partagent un moment ensemble. Les regards sont complices entre les acteurs, nous nous sentons plus dans une soirée entre amis qu’à une soirée au théâtre.

Une sensation d’intimité qui croit au fur et à mesure de la pièce :

Les thèmes abordés sont propices en soi déjà des œuvres intimes. Elles mettent en scènes des moments du quotidien, qui n’ont rien d’extraordinaires, que nous avons tous plus ou moins vécu, mais auxquelles nous n’assistons jamais !

Et puis, la disposition dans laquelle nous assistons à ces scènes, autour des comédiens, parfois assis par terre, parfois debout très proches d’eux, contribue à faire naître cette relation. Il n’y a que peu de moments interactifs avec eux, et pourtant, des regards échangés suffisent.

Une palette d’émotions assez variée :

Les acteurs parviennent à créer en quelques instants une scène, une situation, une relation et des émotions.

Elles nous révèlent ce qui peut nous ronger, ce qui est secret, ce que nous voyons rarement ou au contraire ce qui est tellement quotidien que nous n’y prêtons plus attention. Certains nous font relâcher la tension du quotidien, quand d’autres nous insupportent, et nous renvoient nos propres peurs, ou notre propre inaction dans une situation injuste. C’en est même parfois frustrant d’être cantonné à un rôle de spectateur lorsqu’on voudrait intervenir !

Le lieu :

Le théâtre Michel est très beau, et c’est plutôt rare d’avoir des pièces déambulatoires dans des espaces de ce type !

Les comédiens sont impressionnants par la palette de personnages qu’ils incarnent en peu de temps. Si la pièce est plus déambulatoire qu’immersive – ce qui est totalement revendiqué par Sébastien Bonnabel, le metteur en scène – elle parvient parfaitement à nous plonger dans l’intime des relations amoureuses et à nous toucher.

Découvrez Smoke rings au théâtre Michel, tous les dimanches à 20h30. Tarif : 27 / 39€, réservation ici

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-nous à notre newsletter pour recevoir nos prochaines publications !

Laisser un commentaire