Nous sommes en plein confinement, nous voilà jurés pour l’affaire de M. Harry Briggs, accusé de 3 chefs d’inculpation. Bienvenue dans Jury Duty.

Les conditions de procès ont été réaménagés en fonction.et ce procès va avoir lieu… sur Zoom ! Nous avons donc rendez-vous en ligne avec une dizaine d’autres jurés pour prendre connaissance de l’affaire, et donner un verdict en moins de deux heures.

Nous étions très curieux de ce format d’expérience immersive en ligne : collective, et à la croisée entre enquête et théâtre !

L’expérience Jury Duty :

Nous sommes guidés tout le long du procès par un coordinateur du tribunal. Il nous informe sur les modalités pratiques : les grandes étapes à suivre, notre rôle en tant que juré et le timing.  Pour ce procès, nous aurons accès à des documents à télécharger, à Harry que nous pouvons interroger en visio dans une autre « salle », et à la base de données informatique de la police… qui regorge de pas mal de documents et d’informations !

Jury duty est donc avant tout un jeu coopératif, guidé par des acteurs. L’acteur qui joue Harry est visible, toujours dans son personnage tandis que l’aide du tribunal a sa caméra cachée et gère tout le back office !

Ce qu’on a aimé dans Jury Duty :

Une enquête très aboutie !

Bien entendu, dans un premier temps, tout semble indiquer que l’accusé est coupable… On se doute bien que les choses sont plus complexes qu’elles en ont l’air !

L’expérience est bien rythmée : nous avons beaucoup de documents à découvrir et d’information à trier. Naturellement, nous nous répartissons les recherches entre jurés et partageons nos trouvailles. Plus nous avançons dans la lecture des documents, plus nous recoupons des informations étranges !

Nous n’avons ni le temps de nous ennuyer, ni la sensation d’être totalement perdus et des retournements de situation viennent nous surprendre…

La diversité des interactions :

Les participants discutent entre eux, peuvent interroger le suspect en live, ont des documents à lire, des témoignages, des profils facebook à regarder, des noms à recouper, des enregistrements audio, des mots de passe à trouver, et même des « actions cachées » à la discrétion de chacun… Ce n’est jamais répétitif, et le tout crée une cohérence forte à l’histoire et à l’intrigue !

Une expérience collective :

Créer une expérience collective pour une dizaine de personnes sur zoom est un pari brillamment relevé ! L’échange entre participants est primordial : il est impossible qu’un participant seul vienne à bout de toutes les ressources. Les réponses émergent au fil des discussions, des propositions des uns et des autres et de leurs découvertes.

L’accueil sur Zoom avant le début du procès en ligne

Réussir à créer une expérience immersive pour 12 participants avec 2 acteurs :

L’immersion dans le théâtre repose pour beaucoup sur les acteurs, qui incarnent leur personnage et engagent les participants dans l’univers. En ligne, créer l’immersion au travers du jeu d’acteur devient encore plus contraignant : l’écart créé par l’écran, l’absence de langage corporel, les soucis techniques (la maitrise des outils, les mauvaises connexions internet etc.) sont de nouveaux obstacles pour créer ce sentiment d’immersion.

Jury Duty est un équilibre très juste entre une logique de jeu dans lequel les participants sont relativement autonomes pour démêler l’enquête, et une approche théâtrale grâce aux acteurs.

Les bonnes pratiques à piquer de Jury Duty :

Jouer sur la taille des groupes :

Nous sommes plus d’une dizaine de participants à l’expérience. Or prendre connaissance de 20 documents et d’en discuter tous ensemble sur zoom, c’est impossible… Nous sommes donc séparés aléatoirement en sous-groupe dans en premier temps ! Et cela permet dans un premier temps de mieux découvrir l’affaire, d’émettre des hypothèses, se répartir les recherches. Lorsque tous les jurés se retrouvent à nouveau ensemble, nous pouvons partager toutes les hypothèses et les recouper !

Avoir un temps de débrief à la fin de Jury Duty avec l’équipe :

L’expérience est assez intense et va vite – on ne sent pas l’heure et demie passer. Nous avons eu beaucoup d’information à traiter, beaucoup de questions, et comme nous nous prenons au jeu, une grande pression pour déterminer de la culpabilité ou de l’innocence de l’accusé. A la fin de l’expérience, nous devons un à un rendre notre verdict… La sentence est donnée.

Mais quel était le fin mot de l’histoire ? L’épilogue prend la forme d’une courte vidéo… Où tout est révélé, avec bien sûr un twist final !

Terminer seul derrière son ordinateur après ce dernier twist aurait été très frustrant. Naturellement, nous avons envie de partager collectivement nos émotions !

Les deux acteurs prennent justement ce temps avec nous. Ils sortent de leur personnage, écoutent nos réactions, répondent à nos questions, nous racontent comment nous aurions pu tout comprendre et comment nous avons réagi par rapport à d’autres groupes !

A la rencontre d’Exit Production, les créateurs de Jury Duty :

Nous avons échangé avec les deux créateurs-acteurs derrière Jury Duty ! Pour Joe et Tom Black, Jury Duty est leur première création en ligne. Comme pour beaucoup d’autres créateurs, ce nouveau format a été imposé par le confinement. La pièce est sorti de terre assez rapidement, en moins de deux mois !

Pouvez-vous présenter Exit production ?

Exit Production est une compagnie de théâtre fondé sur le jeu. Depuis plus de trois ans, nous créons des œuvres avec lesquelles le public peut jouer. Dans REVOLUTION, le public s’affronte pour prendre le pouvoir, à la fois sur une carte numérique de Londres et dans l’espace physique. Dans THE MISSION, les participants doivent créer une société… sur Mars ! Nous avons organisé des matchs de boxe dans FIGHT NIGHT et décidé du sort d’une Intelligence Artificielle d’amour dans AI LOVE YOU. Tous les spectacles d’Exit changent en fonction des réactions du public !

The mission - exit production
The mission

Comment avez-vous créé Jury Duty ?

Nous avons reçu une subvention du Conseil des arts du Royaume-Uni pour un spectacle qui a été annulé en raison de la pandémie. Nous avons utilisé cet argent pour mener une R&D sur la manière de faire travailler les spectateurs de manière interactive avec d’autres personnes en isolement. Jury Duty en est le résultat.

Ensuite ça a été beaucoup de test and learn, pour trouver le bon équilibre entre les temps de recherches et de discussion. Beaucoup d’interactions ont été inventées en cours de route ! Que ce soient les codes, les mots de passe, les pièces à conviction… Enfin, il a fallu créer beaucoup de contenus et d’artefacts pour que la pièce soit riche !

Les expériences immersives à distances sont-elles selon vous un format pérenne ?

Le format, qui était de niche avant 2020, s’est largement développé avec le confinement. Beaucoup de créateurs du théâtre immersif en présentiel, comme nous, se sont lancés. Dans un premier temps simplement pour limiter nos pertes… Mais nous sommes fiers de la création qui en est sortie !

 Nous pensons qu’il est possible de créer à la fois des œuvres de qualité et un modèle viable, au-delà du confinement.

Jury Duty par exemple connait un bon succès : au Royaume-Uni, mais aussi avec un public américain, canadien, sud-africain et même argentin. Nous sommes sold-out la plupart des représentations, ce qui est un très bon signe !

Quels sont les avantages et difficultés d’une expérience immersive à distance ?

La plus grande difficulté est la « lecture » du public. En présentiel, le langage corporel donne beaucoup d’informations. En ligne, c’est beaucoup plus difficile d’être à l’écoute du public, et c’est un vrai challenge.

A contrario, la partie qui est très chouette, c’est l’ouverture géographique ! On peut vraiment être connecté au même moment depuis les quatre coins du monde. L’autre point positif et non négligeable, c’est… le prix de la location du lieu ! Un abonnement zoom est beaucoup moins cher – et compliqué à trouver ! qu’un espace physique.

On peut aussi s’amuser avec différents canaux de communication en parallèle : dans Jury Duty, tout le monde a un mini 1-o-1 en plus de l’expérience du procès sur zoom. Pour certains c’est par mail, d’autres par textos. Et personne ne sait si les autres reçoivent également ces messages ou non, ce qui rajoute du sel à l’expérience !

Comment voyez-vous la suite pour Exit production ?

Nous avons envie de continuer à explorer ce fil des expériences immersives à distance ! La vision idéale serait une plateforme avec une histoire, avec laquelle les participants pourraient interagir, qui s’étalerait sur… trois mois ! Avec comme dans Jury duty, des vidéos, des ressources en ligne asynchrones, mais aussi des acteurs et des live… Stay tuned !

Merci encore à Joe et Tom pour leur temps !

Jury duty est disponible tout le mois de septembre : 15£ (attention, les créneaux sont au fuseau horaire anglais)

Réservations ici

Vous aimez cet article ? N’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter pour découvrir l’actualité des expériences immersives en cliquant ici !

Laisser un commentaire