A Los Angeles, après une rencontre avec le studio Magnopus, nous avons pu tester Coco VR, l’un de leurs jeux qui nous plonge dans l’univers des morts de Coco. On a adoré, et on vous dit pourquoi !

L’expérience :

Damn, nous voilà squelettes ! Après avoir enfilé le casque, nous avons quitté les studios de Magnopus pour nous rendre… au pays des morts ! C’est l’un des mondes clés dans le film d’animation de Pixar.

Mais, le problème, c’est que nos squelettes sont nus ! Il nous faut donc d’abord les habiller, on peut choisir des chapeaux, des coupes de cheveux, des hauts, des bas, plutôt marrant pour un squelette…

Ensuite, direction la place principale ! On se téléporte dans les différents espaces et à chaque fois des interactions sont à découvrir… et celles-ci sont nombreuses : jouer avec les décors, se prendre en photo en mort avec tout un tas d’accessoires, faire des poses bizarres, décrocher la tête de son voisin et la lancer… Bref, c’est naturel, on apprend vite quoi faire et on s’amuse ! Nos mouvements sont très bien retranscrits dans le jeu.

Découvrir le trailer de Coco VR !

Nous pouvons aussi nous promener dans un atelier d’artistes et découvrir des artistes mexicains, se peindre le visage, être sur scène pour danser avec le public, prendre un train qui nous donne une vue panoramique sur toute la ville colorée… Une expérience plutôt complète en somme !

Ce qu’on a aimé :

La liberté d’exploration :

Il n’y a pas d’objectifs à accomplir dans ce jeu. C’est un espace de liberté où il faut juste s’amuser et chercher les easter eggs cachés – et il y en a pleins ! Entre les ampoules qui s’illuminent quand on les touche, des tours de magie à faire sortir les martiens de Toys Story d’un chapeau… Il y a de quoi s’amuser ! Les interactions ne sont pas forcés et on apprend très vite à avoir le bon geste et à savoir quoi faire.

On choisit sa tenue de mort !
Session relooking dès notre arrivée dans le monde des morts

La dimension sociale :

C’est un jeu qui se joue à plusieurs ! On se promène ensemble, on découvre des coins cachés, on s’amuse à enlever la tête de l’autre et à la jeter par-dessus bord… On discute, on bouge ensemble, on voit les mouvements des autres participants comme s’ils étaient à côté de nous. Le son est spatialisé avec un rendu réaliste : si je prends la tête d’une personne qui parle et que je la jette par-dessus le balcon, je vais entendre sa voix s’éloigner !

Aucun motion sickness :

Nous y sommes très sensibles ! Les déplacements dans les films ou les jeux en VR sont souvent très désagréables pour l’utilisateur. Ici, on se téléporte en pointant/cliquant sa destination ! C’est simple mais ça marche.

Ce qu’on a moins aimé :

L’accessibilité au jeu pour ceux qui n’ont pas de casque :

C’est le grand classique pour les jeux en réalité virtuelle ! Le jeu est disponible gratuitement sur l’oculus store… encore faut-il pouvoir aller sur l’Oculus store. Pour ceux qui voudraient y jouer, il faut trouver un espace dédié à la VR qui le propose ! Par ailleurs, c’est un jeu qui trouve son intérêt à deux, trois ou quatre. Seul chez soi avec un casque, il est beaucoup moins drôle !

La place centrale du jeu Coco VR
Crédits : Pixar

Ce qu’on en retire :

Les jeux qui exploitent les interactions sociales en VR devraient avoir un bel avenir ! La réalité virtuelle permet de se sentir dans le jeu avec les autres participants et ouvre les possibilités de ce qu’on peut faire.

Par ailleurs, la réalité virtuelle peut finalement être un réel outil de fan service ! C’est très complémentaire avec le film Coco et cela permet de prolonger un bon moment (pour ceux qui auraient vu le film).

Laisser un commentaire

Fermer le menu