Tiens, et si on allait éclater des zombies puis visiter un temple perdu ? Ah ouais pourquoi pas ! C’est le genre d’expériences que vous propose Lucid Dreams à Santiago du Chili. Nous avons pu nous entretenir avec Cristobal Baixas, son directeur pour en savoir plus après avoir testé les expériences.

Bonjour Cristobal, Lucid Dreams, c’est quoi ?

Lucid Dreams est une entreprise qui veut vous faire rêver ! Nous cherchons à proposer des expériences de très haute qualité, les meilleures au monde, pour vous transporter dans des univers incroyables.

C’est d’ailleurs pour cela que nous avons appelé cette marque Lucid Dreams : on veut provoquer l’effet WoW en piégeant votre cerveau, comme dans un rêve lucide ou un tour de magie.

Et comment ça se matérialise concrètement ?

Pour le moment, nous proposons deux expériences immersives sous la forme de jeux en VR free roaming. Ce qui veut dire que vous enfilez un casque de VR, une veste, des gants et des sur-chaussures avec des capteurs. Avec ça, vous pouvez totalement vous déplacer dans un espace réel en ayant l’impression d’évoluer dans un tout autre univers.

Dans la première expérience, il faut retrouver le patient zéro d’une infection de zombie. C’est un shooter. L’autre expérience est axée sur la recherche d’un crane de cristal, beaucoup plus exploratoire.

En quoi Lucid Dreams est différent d’autres expériences ?

La qualité de nos expériences sont uniques et probablement les meilleures dans le monde. Et ça se trouve ici à Santiago.

Nous travaillons avec True VRsystems, une entreprise suisse qui a développé le système et le contenu que nous utilisons aujourd’hui. Des équipements, à la qualité du contenu, tout est pensé pour offrir la meilleure expérience. Les mécaniques de jeu sont relativement simples mais fonctionnent très bien. L’expérience s’enchaîne sans discontinuité pendant 30 min avec un soucis du détail important (ndrl : pour éviter l’émersion) et nous mobilisons des sens qui donnent une sensation d’action et de liberté importante (mouvement, gilet haptique, vent, feu, et bientôt l’eau et la sensation d’odeurs…)

Nous et notre super équipement, paré pour affronter les zombies !

La VR au Chili ça fonctionne ?

Nous ne vendons pas de la VR, nous vendons de l’expérience. Aujourd’hui cela a la forme d’expérience de jeu en réalité virtuelle, mais demain ça ne sera peut-être pas le cas.

Nous sommes dans une société de l’expérience : la plupart des jeunes ne veulent plus avoir quelque chose de matériel avec eux mais vivre des expériences inédites et intenses ! Et c’est ce que Lucid Dreams veut proposer ! A l’entrée d’un centre Lucid Dreams, vous sentez que vous êtes dans un endroit particulier. Jusqu’à la mise en place du matériel : celui-ci est éclairé par des lumière tamisée dans une salle obscure. Tout est pensé pour vous faire voyager !

La salle est obscure, et les équipements sont mis en avant par des néons. L’effet est réussi. credit photo : Finde La Tercera

Aujourd’hui, le centre a quatre mois et c’est très jeune ! Mais, avec seulement deux expériences, nous avons déjà de très bons retours et nous prévoyons d’ouvrir d’autres salles en Amérique Latine.

Avez-vous observé des différences entre l’Europe et Le chili par exemple ?

Oui, plutôt sur la partie utilisateur Lorsque nous avons testé le contenu en Europe : 80% des testeurs se ruaient d’abord sur Diamond Skull, le jeu exploratoire. Au Chili c’est l’inverse : patient zéro est de loin l’expérience la plus demandée !

Qu’est-ce qu’une bonne immersion pour vous ?

Une immersion continue et cohérente : si vous êtes dans un univers virtuel et qu’à un moment votre expérience s’arrête pour changer de monde ou de niveau avec un temps de chargement par exemple, alors cela casse toute l’immersion. Il faut créer des expériences continues. Par ailleurs il faut que vos mécaniques soient cohérentes avec votre univers. Si vous dans l’expérience vous êtes attachés à un siège, alors si vous êtes debout et libre dans le monde réel, cela ne participe pas à l’immersion.

Il faut avoir le souci du détail et s’assurer de la fluidité : pour que les mouvements soient bien retranscrits et éviter des bugs ou des mauvais calculs, donc la précision du tracking est très importante.

Lucid Dreams, quelle(s) suite(s) ?

Proposer de nouvelles expériences et se diversifier. On penche par exemple sur un virtual escape room puisqu’on peut jouer avec la physique et des éléments intéressants. Nos expériences vont s’étoffer et nous ouvrirons probablement d’autres salles.

L’éducation et les formations extrêmes nous intéresse beaucoup. L’éducation puisque nous pouvons faire vivre des moments historiques à des étudiants et cela peut créer une nouvelle forme d’« edutainment ». 

Les formations extrêmes sont aussi intéressantes puisque nous sommes aujourd’hui capables de créer une immersion complète et très réaliste dans des environnement très dangereux, sans faire prendre de risque pour le participant (notamment pour l’industrie minière ou encore les pompiers).

Nous avons testé les deux expériences, Patient Zero et Diamond Skull, et nous avons été bluffé par la qualité de l’expérience !

Si vous aimez nos articles, n’hésitez pas à vous inscrire sur la newsletter en cliquant ici !

Laisser un commentaire

Fermer le menu